#Chasse à l’homme… de droite.

medium_SarkozyJego_tribuneUMP(source : le blog de Sébastien Fontenelle, Vive le feu, mai 2007)

.

JEGO est rigolo

Souvenez-vous…

Intéressons nous de plus près au cas de ce Monsieur Jego, Yves de son doux prénom, l’amer secrétaire d’État à l’outre-mer, débarqué à la suite de la crise de la Guadeloupe, après avoir été rappelé précipitamment à Paris en pleine négociation par Fillon pour cause d’inefficacité manifeste, qui a d’ailleurs ensuite quitté l’UMP pour rejoindre le parti radical de Borloo… Dégoûté, le mec, et refusant de se remettre en question.


Si vous ne vous en souvenez pas, le LKP, lui, sûrement que si… puisque j’ai lu en effet sur leur site : « Rupture des négociations par le Préfet après lecture d’un message du Secrétaire d’État Yves JEGO ». Tant de maestria dans la médiation me laisse sans voix !


Pourtant, il se trouve que ce gentil petit Monsieur qui ne paie pas de mine et se ferait vite bouffer dans la jungle, ou déshabiller dans nos banlieues, mais qui peut évoluer en toute liberté comme un fauve sur nos plates-bandes technocratiques et politiques se plaint de ce que la polémique concernant © #jeansarkozy partout serait une véritable « chasse à l’homme » et l’indice d’un « totalitarisme » dont on peut se demander ce qu’il serait dans ce cas sans internet… Pauvre démocratie… perdue par la désinformation.


Le petit homme paranoïaque n’en est pas à son premier coup d’essai, lui qui prétendait que l’on voulait (je cite tellement c’est énorme !) « abattre le Président de la République » (Merci Mémé).


La surenchère verbale de ce quadra finissant, policé et bien propre sur lui, qui vomit plus qu’il ne parle, tant ses propos outranciers sont démagogues et dignes du registre d’un (ancien) élu du FN, n’honore pas notre pays.


Et quand on parle de « chasse à l’homme » et de « totalitarisme », il faut être sûr d’avoir les fesses propres en ne traînant pas des casseroles. Il suffit en effet de se rendre sur Wikipédia pour constater comme moi que ce grand démocrate s’est fait le spécialiste des procès en sorcellerie envers tous ceux qui commettraient l’irréparable outrage de se trouver en désaccord (ce qui est somme toute assez facile) avec ses propos outrageants. Deux blogueurs l’ont ainsi appris à leur dépends, qui l’avaient affublé des doux vocables de « menteur » et de « manipulateur ». Il est ainsi intéressant de savoir que ce Pinocchio au bras long a été débouté de sa plainte. CQFD. Si j’en avais les moyens, je décernerais à ces deux courageux anonymes (que je brûle de connaître) la légion d’honneur de l’information citoyenne.


Plus sérieusement, je suis de gauche, je participe à l’indignation – légitime et juste – nationale vis à vis du cas © #jeansarkozy partout pour les raisons que j’ai déjà citées dans mon billet d’hier, et ne suis pas pour autant le tenant d’un procès « digne de l’union soviétique » ou d’un état totalitaire, allusion facile et attaque nauséabonde assez courante d’une certaine droite à l’idéologie indigente qui tente de nous assimiler sans cesse aux exactions d’un communisme étatique dans lequel je ne me reconnais pas et que je serais le premier à dénoncer si je devais le subir.


Mais en l’espèce, il se trouve qu’un certaine forme de totalitarisme à l’œuvre aujourd’hui, est ailleurs… et pas vraiment à gauche. C’est çui-qui-dit-ki-y-est. Suivez mon regard :

images

Sarkozy et Jegou, votre France n’est pas la mienne.


Le pouvoir de l’argent n’est pas pour moi une vertu cardinale.


Nous avons d’autres valeurs…


Résistance !

.