Mo Zhixu, blogueur chinois… et moi, et moi, et moi…

wqwbzlogo1

Un blogueur spécialiste des droits de l’homme confiné à domicile

Reporters sans frontières dénonce le placement en résidence surveillée à Pékin dont fait l’objet, depuis le 18 août 2009, l’écrivain et blogueur Zhao Jun (alias Mo Zhixu), 40 ans. Tout juste élu par ses pairs directeur d’une session du Chinese Independent Pen Center et signataire en décembre 2008 de la « Charte 08 » appelant à une démocratisation du régime politique, Mo Zhixu est connu pour ses écrits en matière de droits de l’homme.

« Alors que la République Populaire de Chine s’apprête à fêter, le 1er octobre, son soixantième anniversaire, cette arrestation illustre la volonté du gouvernement de faire taire toutes les voix dissidentes. Aucune explication n’a d’ailleurs été fournie par les autorités pour justifier de la mise sous arrêts domiciliarisée de Mo Zhixu », a déclaré Reporters sans frontières.

Agé de 20 ans en 1989, Mo Zhixu fait partie de cette génération qui a participé au « Printemps de Pékin ». Il a été l’un des fondateurs d’un des blogs les plus influents du pays « Bulldog », à présent bloqué. Le 3 mars 2009, la résidence du blogueur avait déjà fait l’objet d’une fouille, alors qu’il préparait une commémoration du vingtième anniversaire de la répression du mouvement étudiant, le 4 juin 1989.

Le 10 mai 2009, en présence de 19 autres intellectuels chinois, Mo Zhixu avait participé, à Pékin, à un séminaire intitulé « le mouvement démocratique depuis 1989« .

Les membres du Chinese Independent Pen Center (CIPC) venait de l’élire directeur de la nouvelle session tenue par l’organisation, ce qui pourrait expliquer la mesure punitive prise par les autorités.

Le blogueur pourrait également payer sa proximité avec d’autres dissidents. Le site « Chinese Human Rights » note que juste avant l’arrestation le 8 décembre 2008, du militant également co-signataire de la Charte 08 et membre du CIPC, Liu Xiaobo, le blogueur avait déjà été placé sous résidence surveillée pendant une dizaine de jours.

Enfin, la veille de l’arrestation, le 29 juillet, d’un autre militant des droits de l’homme, Xu Zhiyong, fondateur de l’ONG Gongmeng, Mo Zhixu avait été convoqué par les autorités pékinoises.

Reporters sans frontières rappelle également qu’un autre membre du CIPC, l’universitaire et blogueur ouighour, Ilham Tohti, est aussi détenu depuis les émeutes au Xinjiang de juillet 2009.

source : Reporters Sans Frontières

3 réflexions sur “Mo Zhixu, blogueur chinois… et moi, et moi, et moi…

  1. Je ne crois pas avoir tellement de divergences avec toi. J’ai choisis ce Mouvement parce qu’une personne que j’admire pour son implication associative me l’a fait connaitre. Je suis issu de la gauche traditionnelle, mais il y a trois ans, j’ai été fortement décçu par les intérêts personnels de certains cadres à gauche  » tu vas me dire il y en a partout, oui bien sur…. ». Mais l’avantage du Modem, c’était surtout l’écoute de l’autre qui m’intéressait et que finalement il y avait tout à construire. J’ai donc fait le pas….Nous avons créé un groupe local dans notre commune « Wormhout » ville de 5000 ha, nous étions 2 adhérents il y a 10 mois, nous sommes aujourd’hui 16 et une dizaine de sympathisants… Nous n’avons aucune subvention, je dis bien aucune et pourtant, nous avons organisé trois conférences « Crise financière, développement Durable, Réformes de l’hopital et un café débat sur l’Europe », chaque fois nous avons fait un pot après la conférence. Il y a des personnes de plusieurs tendances et pourtant nous sommes tous en accord sur notre politique locale, si éventuellement il y a divergence nationale on s’écoute et l’on se comprend, et cela marche… Nous souhaitons être jugés pour ce que l’on fait : nous n’attendons pas des élections pour proposer et agir… ce que la plupart des partis font, c’est cela que je regrette dans la politique. C’est un peu être actuer de sa vie….
    Cordialement
    Philippe

    J'aime

Les commentaires sont fermés.