Dichotomie à gauche*

* Dichotomie : voir définition ci-après.


ben se méfier des mots

Ainsi, le mot « socialisme ».

Pour Wikipédia, « Le socialisme désigne un type d’organisation sociale basé sur la propriété collective (ou propriété sociale) des moyens de production[1],[2],[3], par opposition au capitalisme. »

Pour l’EPAI de Fribourg, il s’agit d’une doctrine d’organisation sociale qui entend faire prévaloir l’intérêt, le bien général, sur les intérêts particuliers (opposé au libéralisme). (j’aime !).

Dans le lexique du collège Ahuntsic (Québec), c’est une philosophie politique qui se développe au XIXe siècle en réaction aux méfaits de la révolution industrielle. Elle se diffuse à travers le mouvement ouvrier et les divers mouvements d’opinion qui se constituent dans les grandes villes industrielles d’Occident. Le socialisme européen connaît diverses tendances, des plus modérées aux plus radicales, voire révolutionnaires. Il recherche la prise en compte des intérêts du plus grand nombre et prône une meilleure répartition de la richesse collective.

On est là bien loin de Manuel Valls, Ségolène Royal, Aurélie Fillipetti, Julien Dray, Bertrand Delanoë, Gérard Collomb, Malek Boutih, Jean-Louis Bianco, Claude Bartolone, Gaëtan Gorce, Michel Rocard, Dominique Strauss-Khan, Jean-Noël Guérini, François Hollande, Pierre Moscovici, Vincent Peillon, François Rebsamen, Georges Frêche (bien qu’il ne soit plus au PS, il y exerce encore une influence aussi importante qu’inexplicable), et des blogueurs qui sont dans leur mouvance, tels que Marc Vasseur, Romain Blachier, Désirs d’avenir 44, Gaël, Monsieur Poireau, Donatien et tutti quanti… à moins qu’ils ne me prouvent le contraire. Ou pas.

Ceci dit, pour qu’on ne m’accuse pas de n’être point très constructif, heureusement, il reste encore Benoît Hamon, Paul Quilès, Henri Emmanuelli, Marie-Noëlle Lienemann, Gérard Filoche, Pierre Larrouturou, et tant d’autres (comme les blogueurs de ma liste d’amis ci-dessus) qui ne se sont pas compromis dans une pseudo-modernité (cf. : ma gauche à moi) sur laquelle je me suis déjà exprimé.


Et bien sûr, tous les amis du Parti de Gauche, et plus largement du Front de Gauche

Pour une (vraie) gauche de combat !

14 réflexions sur “Dichotomie à gauche*

  1. peut-être que ton positionnement n’est-il clair que pour toi ? Et puis quelqu’un qui se définit comme libéral sur FB, voilà qui en dit plus long sur tes incohérences que sur les miennes…

    J'aime

  2. Un proche de Larrouturou qui tamponne dès qu’il le peut Aubry et Hamon, principaux alliés de … Larrouturou ?

    Ouf, effectivement tout s’éclaire.

    J'aime

  3. pisano
    tu devrais lire le bouquins de Larrouturou… tu saurais au moins de quoi tu parles…

    gros très gros argumentaire gauchedecombat que le coup du FB…

    J'aime

  4. Tiens la carpe et le lapin à l’œuvre.

    Maxime, si tu vas à La Rochelle et que tu vois Larrouturou, demande lui ce qu’il pense de Martine et de Benoit Hamon.
    Par ce que si je te le répète, tu ne me voudra pas me croire.

    J'aime

  5. S’il est si mécontent de ses accords, je ne saurais trop lui conseiller de démissionner de son poste de conseiller national du PS.

    A moins que, comme Marc, il ne veuille le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière par-dessus le marché, à savoir être dans la majorité mais adopter des postures à la Valls ou à la Moscovici.

    J'aime

  6. « C’est pas moi c’est l’autre ».

    Incroyable quand même cette négation des responsabilités …
    Leur mandat local est important, ok. C’est devenu mal ?

    J'aime

  7. Maxime, a oui, et raconter tout ça devant un journaliste du figaro qui en profite pour faire un papier contre le PS : c’est quoi ? de l’intelligence politique d’une finesse inouïe sans doute ?

    Quand à l’autre avec sa vraie gauche, c’est pénible à souhait. Et si tu croies qu’en fricotant avec lui tu te refait une virginité politique, haha, ça va être fun. Voilà qu’il se déguise en procureur de tribunal politique : à moins qu’ils ne me prouvent le contraire. On ne saurait que lui conseiller de faire un stage chez LO pour parfaire cette pratique d’accusation.

    Te souviens tu de notre discussion au Mac Do de République avec VM ? hein ? fait l’effort ça te rappellera que le « PS est de retour » mais pas là où tu penses.

    J'aime

  8. 1) Je me suis assez pris la tête avec GdC pour ne pas avoir à me justifier.

    2) GdC est un mec bien qui sait faire la part des choses entre se connaître et s’affronter politiquement. Je ne « fricote » pas avec lui, je le connais, et l’apprécie.

    3) Je me souviens très bien de cette discussion. Nous y pointions des faiblesses évidentes de l’appareil, de sa structure, de son calendrier. Mais à la différence de certains de nos contacts communs, je ne fais pas du ad hominem à tout bout de champ, et quand il y a une campagne, je la fais, je ne chie pas dessus pour finalement appeler à la fin à voter PS.

    On ne demande pas que les critiques se taisent, juste qu’elles se fassent dans le cadre de nos instances, et que derrière l’unité se fasse. Même Royal a compris ça.

    J'aime

  9. et les amoureux, et si vous alliez vous quereller ailleurs que sur mon blog ? Ce n’est pas un confessionnal socialiste ici, que je sache ! 🙂

    je vous aime bien tous les deux, moi !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.