remember tien an men

Il y a vingt ans, jour pour jour, une image forte symbolisait l’opposition,  partout dans le monde : un étudiant chinois, se dressant seul, face à des chars… Sur la place Tien An Men, le 4 juin 1989, à Pékin, Chine.

tien_an_men_2(mouvement 六四)

Quel rebelle en puissance ne s’est pas identifié à ce courageux résistant (pour de vrai, lui),  et n’a pas imaginé des circonstances qui lui donneraient la possibilité de se prouver le même courage et la même volonté déterminée de contestation réelle  devant un pouvoir aussi injuste ?

Aujourd’hui, face à ce gouvernement qui n’a même pas l’excuse d’être chinois, ces ministres qui s’égarent moralement  dans leurs déclarations  ignobles, ces députés droitistes¹ qui rivalisent de démagogie dans leurs propositions antisociales, ce parti au sigle intolérable qui organise avec son leader  populiste le projet le plus abject et intéressé de transformation sociétale consistant à détruire un à un tous nos acquis sociaux, que nos aînés avaient eu tant de mal à soustraire aux puissances financières de l’époque, cet État qui  sans cesse bafoue les droits de l’homme les plus élémentaires avec le plus incroyable des cynismes, allant jusqu’à instituer l’inimaginable délit de solidarité, qui envoie ses policiers à la sortie des écoles,   ses mouchards dans nos ordinateurs,  qui arrête nos libraires, nos journalistes, nos syndicalistes, dans une volonté pathologique de vouloir tout contrôler, et cela avec l’appui de bien trop de français,  ce dont j’ai tant honte…

je suis cet homme.

¹ on me taxe bien de gauchiste !

4 réflexions sur “remember tien an men

  1. Cela fait 20 ans et non 10, mais ce n’est qu’une simple erreur de retranscription, je crois.
    Résister, c’est aussi s’exprimer.
    C’est ce qu’il faudra faire Dimanche prochain dans les urnes.
    Sinon…Sarkozy sera toujours là aux prochaines élections présidentielles.

    J'aime

  2. Si je puis me permettre une petite précision historique, le régime auquel s’opposait l’homme de la place Tien An Men était communiste. Les chars étaient ceux de la gauche de combat. L’homme était donc forcément de droite, s’il s’opposait à la gauche.
    J’ai du mal à comprendre cette récupération d’un haut fait de la résistance de droite face aux régimes d’extrême gauche…

    J'aime

  3. Il ne faut pas confondre l’idée communiste avec le régime chinois. Cela dit je me demande si Mélenchon et Buffet ont commémoré l’anniversaire de l’écrasement de cette révolte étudiante avec la même intensité, la même conviction que les candidats Europe Ecologie hier soir en meeting à Paris (Bové a demandé à la salle, 2500 personnes, une minute de silence en hommage aux victimes).

    J'aime

  4. Paul, me prendrais tu pour quelqu’un d’autre ? j’ai à répondre à cela que les dictatures n’ont pas besoin de positionnement politique pour se justifier de l’intolérable… Des exemples à droite comme à gauche, il y en a tout autant. Et je m’opposerais au régime français même s’il était de gauche. je me bats pour des valeurs, pas pour des partis. Ou seulement pour ceux qui les défendent… pour de vrai.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.