Le PS accouche d’un enfant mort-né

200px-francois_hollande_-_royal__zapateros_meeting_in_toulouse_for_the_2007_french_presidential_election_0550_2007-04-19200px-meeting_royal_2007_02_06_n11-edit1250px-peillon_vincent6a00d83451e87669e201156f2d51fb970b-150wi1

40284-bayrou200px-dominique_villepin

243150px-jean-marie_bockel

220px-koucher-111207

Un Nouveau parti libéral central ?

Un axe Hollande, Bayrou, Villepin semble se dessiner, démentant ainsi les tenants de la thèse selon laquelle des Besson, Boeckel, Kouchner seraient des cas isolés, traîtres à leur cause, et qui auraient simplement cédé à l’attrait du pouvoir ou au confort des bureaux ministériels…


Que nenni, ce me semble bien plus grave que cela : il y a selon moi une proximité idéologique, et des frontières bien floues entre le PS et la droite, au point que la ligne de démarcation (rouge !) devienne de plus en plus poreuse… Ce n’est pas pour rien que je m’en suis détaché. Pour moi, le PS n’est plus crédible, à faire ainsi le grand écart, on va finir par le prendre pour une danseuse du Crazy Horse, rôle dans lequel Martine Aubry parait plus que ridicule…


Et le rapprochement qui semble s’opérer entre l’aile droite du PS (parler ainsi d’un parti qui autrefois m’était plus cher… Quelle catastrophe !) et le mouvement des démocrates sociaux, à cheval (de Troyes ?) sur le Modem, le nouveau centre, la gauche moderne et une partie de l’UMP, voilà qui ne me surprend guère, tant on aurait pu l’anticiper…


Déjà en 2007, Hollande tentait de se rapprocher de Bayrou… et Ségolène du Modem…. (voir ici) il y a un an seulement… Et ce ne sont pas les valses hésitations idéologiques et sémantiques des Peillon et autre Valls qui sont là pour me rassurer….


« A la hache ! » Titrais-je déjà en novembre 2008… Cela me semble toujours tristement d’actualité… Pour moi, gros bourrin de la politique que je suis, les choses sont simples quand on ne veut pas se les compliquer : un parti d’extrême-gauche (le NPA), un parti de gauche (le front de gauche), un parti de centre des démocrates sociaux (qu’ils l’appellent comme ils veulent ! m’en fiche !), une vraie droite (elle existe déjà quoiqu’on en dise : l’UMP)… et pour l’extrême droite faut-il qu’ils existent vraiment ? Qu’ils aillent au diable !      Et pis cé tout !

Mais qui va nous advenir pour faire le ménage dans tout ce bordel  ? Faut du courage !!!!

Pourtant, ce treizième travail d’Hercule me semble plus qu’ urgent et nécessaire…. Les français y verraient en effet bien plus clair !


Ps : quelques heures seulement après la publication de ce billet, je viens d’apprendre que Valls vient de confirmer mon analyse devant l’AFP !!!

voir ici : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5io7U5jVA0Sfc7F8WG7Q2DAX2h3dg

Il suggère d’organiser en juin, après les élections européennes, des « états généraux de la gauche ouverts aux centristes et aux républicains »…

Valls, ta gauche n’est pas la mienne…

Résistance !





4 réflexions sur “Le PS accouche d’un enfant mort-né

  1. Bonjour,
    Que rajouter à ce que tu écris si justement ? Valls et consorts, Sego en boubou ( avec surement Anne Méaux en Conseillère Com – la même que celle de Dati), Hollande qui en remet une couche contre sa gauche, veulent faire tanguer le bateau au Pseudo-Centre.
    Quant à la Gauche de la Gauche, sortons les mouchoirs : NPA à côté de nos pompes, Front de gauche bien isolé et JLM dont on n’entend même plus l’écho… Et dire qu’il y en a qui pensent que Little Nikos est fini ( BiBi a lu un article qui cause de ça dans BetaPolitique)…
    A bibientôt.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.