Carton rouge

Cette initiative citoyenne part d’une idée simple, à la portée de tous et toutes : malgré le mécontentement grandissant et partagé par la majorité des français quant à la situation économique et sociale actuelle et les réponses qui y sont apportées par les partis de gouvernement (PS et UMP),  nous ne parvenons pas à nous faire entendre, et les décideurs demeurent aveugles et sourds à notre colère, en se contentant de mettre, selon le bon vieux dicton populaire, « un cataplasme sur une jambe de bois ».

Malgré nos revendications, nos coups de gueule plus ou moins audibles, nos kilomètres de prose (je parle ici pour les blogueur(se)s et autres aligneurs de mots quel qu’en soit le support) plus ou moins convaincante, nous ne parvenons pas à nous faire comprendre, c’est un fait. Fillon l’a encore dit pas plus tard que le 19 mars, et Sarkozy le lendemain, et Hortefeux le surlendemain : les manifs ne servent à rien (Parisot avait déjà quant à elle été plus loin en nous mettant même en garde contre le fait que ces rassemblements avaient un coût économique qui les rendaient contre-productives… Il est donc interdit de ne pas être d’accord, intéressante argumentation !).

Aussi, je propose ici-même, en espérant être relayé par un mouvement exponentiel qui ne tient qu’à votre capacité (oui, à VOUS !) un moyen simple de nous faire entendre, tous et toutes, quels que soient nos handicaps, nos compétences, notre statut, notre lieu d ‘habitation, notre positionnement politique…  : en nous faisant voir : le carton rouge !

Imaginez ainsi un orateur face à une assemblée qui, sans cri, sans haine, sans violence, montre à celui-ci, instantanément, que ce qu’il est en train de dire provoque de l’opposition (carton rouge) ou, variable intéressante (on n’exprime souvent le contre, mais rarement le pour), un accord (carton vert).

Imaginez Nicolas Sarkozy face à une foule qui de près ou de loin lui signifie son opposition par une vague de couleur qu’aucune police du monde ne saurait arrêter, en brandissant, même de loin, aux fenêtres, des drapeaux, des cartons ou tout  autre objet rouge :  je propose donc ici ni plus ni moins qu’une révolution par la couleur….

Imaginez que suite à des propos aussi inacceptables qu’ ignobles de telle ou telle vedette du show bizz, ou au hasard d’un représentant de l’église catholique condamnant l’usage du préservatif  sur un continent qui connait trop bien les ravages du sida, l’auteur de ces vilenies se retrouve face à un mur de rouge, partout où il passe, et qu’il reçoive par courrier ou par mail des monceaux de cartons de couleur rouge, cela ne contribuerait-il pas un peu à changer sa  (notre) vision du monde ?  A moins qu’il ne soit daltonien….

Imaginez une banque ou une entreprise dans laquelle on entre tous et toutes avec un carton rouge, n’y aurait-il pas là un début d’action salutaire, d’autant plus intéressant qu’il est non violent, alors que tout un chacun craint les conséquences négatives d’une radicalisation des conflits sociaux actuels ?

je rêve d’un monde pacifié mais ferme en son expression qui sache dire oui ou non. Mais quand c’est non, c’est rouge !

Qui m’aime (ou pas) me suive !

Quand c’est non, c’est ROUGE !

carton-rouge

Et quand c’est OUI, c’est VERT !

carton-vert

Faites passer ! Par tous les moyens à votre convenance et à votre disposition : téléphone, internet, (blogs, facebook, messagerie instantanée, sites militants),  la poste (tant que c’est encore possible), le tam-tam ou le bouche à oreille : c’est gratuit !

Résistance !

4 réflexions sur “Carton rouge

  1. Carton rouge ! Carton vert ! J’aime bien l’idée …
    Et pour les jours où on est fatiguée de se décarcasser … tu as quelque chose dans tes cartons ?? Toute expérience est bonne à partager …

    J'aime

  2. Retournes donc à tes gradins de foot, en révant d’y jouer les arbitres… ;). Les pancartes et banderoles avec des slogans simples mais pas complètement à l’ouest, c’est quand même mieux….

    Y a t’il encore des intellectuels à GAUCHE(à Droite?…)? autres que des saltimbanques style SARKO ou des supporteurs de foot?
    😉

    J'aime

  3. 🙂 On est parfaitement dans l’ambiance sportive depuis qu’on gagne des présidentielles sur un terrain de foot (1998) 😉
    Au sujet des intellectuels, je n’aurais pas classé « celui dont il ne faut pas dire le nom » dans cette catégorie-là … comme quoi, la critique est facile à l’époque du verbeux au lieu du Verbe 😉
    Point trop d’intellectuels sortis de l’ENA, HEC ou autres grandes écoles ! On en a assez qui glosent sur les ondes, les blogs et les médias en tout genre … et pendant ce temps-là « tout va très bien Madame la Marquise » … qu’on les mettent dehors ces vieux croulants et qu’on laisse la place à ceux qui ont reçu (les derniers?) une éducation correcte à l’école de la République… Les derniers capables de comprendre un (plusieurs?) concept, d’avoir une vision globale des problèmes tout en ayant un « vrai » métier dans les mains … Notre génération a à peine quarante ans et nous sommes déjà des dinosaures, sclérosés entre ceux qui se fossilisent sur leur siège de maire, de député, … et les jeunes loups qui sortent à peine des nouvelles filières spécialement créées pour les occuper…

    Finalement, carton rouge, carton vert, c’est beaucoup plus simple, efficace et abordable … ça coutera moins cher à fabriquer et à recycler …

    Allez, je vais porter ma colère un peu plus loin 😉

    J'aime

  4. Tous les avantages ! on est compris immédiatement, on a moins de risque d’être entravé par la police et on n’a pas à s’égosiller.
    Pour les adversaires daltoniens, on pourrait en plus écrire « rouge » ou « vert » sur les pancartes. 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.