De l’usage des mots comme nitro-glycérine

«  je rêve d’une poésie gravée en profondeur

à coups de burin sur des pavés

qu’on jetterait dessus la gueule

des dix mille tyrannies « 

(RP. : « pour un soleil un peu moins sombre »)

c’était l’humeur du jour de GdeC… d’après l’extrait d’une oeuvre de tiroir (Etre soi long voyage)   datant de… 1990.

Une réflexion sur “De l’usage des mots comme nitro-glycérine

Les commentaires sont fermés.