CFDT, syndicat scélérat

je ne m’étais syndiqué qu’une seule fois, il y a bien longtemps de cela, à une époque « que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre »…. Depuis, je n’ai plus jamais recommencé. Chat échaudé craint l’eau froide…..

Nicole Notat, scélérate entre toutes, venait de signer à mes yeux l’arrêt de mort de la CFDT en acceptant un accord que j’ai jugé de compromission sur la réforme de la sécurité sociale…. Trois mois d’adhésion, trois mois de trop.

Car un syndicat qui n’est pas du côté de ceux et celles qui y adhèrent, et qu’il est censé défendre, à quoi cela rime-t-il ?  J’ai déchiré ma carte, l’ai renvoyée à  ma section syndicale, en expliquant l’objet de ma colère…. Comme d’autres milliers d’adhérents à l’époque, ce qui a contribué je pense à la création de sections SUD un peu partout en France, dans différents corps de métiers…

Aujourd’hui, plus proche des Solidaires, je viens de voir que la CFDT, ce syndicat qui n’en est plus un, ou si peu, surtout depuis les preuves de collusion de Chérèque avec le MEDEF (voir ci-dessous), est le seul à signer la convention de l’assurance chômage, pour deux ans au lieu de trois auparavant….

Le site actu-chômage évoque un syndicat de « collaboration »…. Je ne peux guère le contredire, car cette signature, qui rendra effective cette convention dans l’hypothèse où un seul syndicat patronal viendrait à le contresigner… (autrement dit, c’est comme si c’était fait), ne peut que constituer un appel d’air pour ce gouvernement inique, et venir torpiller le mouvement social profond qui se constitue à l’occasion de l’appel intersyndical pour la grève générale du 29 janvier que, contradictoirement (sur le plan stratégique),  la CFDT a signé elle aussi…. sans se soucier de la contradiction, avec à sa tête (?) un François Chérèque qui communiait  avec Notre tsar, avant son élection,  en ces termes :  » Durant une heure, je vais de surprise en surprise. Le leader de la CFDT réserve à ses hôtes très satisfaits un discours des plus politiques. «L’économie est poussive» et «le premier des problèmes concerne l’investissement» car nous «n’avons pas décliné les objectifs de Lisbonne».
– Plus clairement? demande Sophie de Menthon.
– Les réformes de la recherche, des régimes sociaux, des retraites, de l’assurance-maladie, de la santé, des hôpitaux n’ont pas été accomplies. »
et plus loin….. » Dans la salle on s’esclaffe.
– Vous voyez bien le mal que j’aurais eu si la presse avait été présente.
– Pour qui voteriez-vous donc? insiste Sophie de Menthon.
– Nous ne donnons jamais de consigne à la CFDT.
– En privé?
– Sarkozy nous a présenté un calendrier pour les réformes et moi et ça me va très bien. On s’y met dès juillet. »

http://reveilcommuniste.over-blog.fr/article-24850248.html

et je ne suis pas communiste….. Sinon, qu’est-ce que ce serait !

By gauchedecombat