Mais quelles valeurs communes, nom de bois !!!!

Bon sang de bonsoir petits trous du culs foireux, où croyez vous diantre vous trouver quand vous entrez ici ?

C’est écrit, là, en haut, en grosses lettres : humeurs de gauche ! Savez pas lire ? Où vous croyez-vous ? Dans votre bac à sable, surveillés du coin de l’œil par nounou Ségo ? On est sur un ring, ici, pas à la maternelle ! Si on ne peut plus avoir ses humeurs, dans ce pays où tout fout le camp, même la gauche, et nos valeurs communes ! :

* Liberté ? Où ça ? t’as vu la manière dont s’est déroulé le réveillon du jour de l’an sur les champs E lysée toi ? J’ai entendu ça à la radio hier, j’en croyais pas mes oreilles ! Les flics prenaient les bouteilles et les cassait à terre parait-il, même qu’un jeune protestait en disant dans le poste que c’était pas normal, que ça coûtait cher, mais les flics, eux, ils s’en foutent de la baisse du pouvoir d’achat, sont payés pour exécuter les ordres venu de bien plus haut (1m53 ?),  pas pour réfléchir pendant l’exercice de leurs fonctions (après peut-être, c’est bien pour cela justement qu’il y a un tel taux de suicides et de dépressions chez les jeunes policiers, qui ne peuvent pas s’en empêcher, de faire tourner leur boite à neurones…C’est dangereux, ça, de réfléchir, dans la police ! Faut changer de métier dans ce cas !). Si on ne peut même plus fêter la nouvelle année dignement la flûte de champagne à la main sur les champs, histoire d’oublier avec d’autres nos soucis quotidiens sans être aussitôt assailli par des policiers belliqueux qui vous considèrent comme de dangereux terroristes, où va-t-on, dans notre belle patrie de feu les droits de l’homme ? Comment a_t-on pu en arriver là ? Que n’avons nous pas fait, pour les défendre, nos libertés ?

* Egalité ? Ok, on est tous égaux, soit.  Mais certains manifestement moins que d’autres, appelons un chat un chat, pas un félin ! Car si on enlève les noirs, les juifs, les arabes, les gauchistes,( les anti-royalistes)  – (ndlr : là huées, sifflets, le catcheur mort de rire. Mais intérieurement, l’arbitre doit tenter d’évacuer le ring, envahit par les supporters zélés de la madone), les handicapés, les jeunes de banlieue, les rapeurs, les francs-maçons, les vieux, les pauvres, les rmistes, les chômeurs, les journalistes (liste non exhaustive) et bien y a plus grand monde à être égal ! A part un seul ? mais bien seul… Suivez mon regard…..

*Fraternité ? Elle est bien bonne celle-là, cela fait plusieurs jours que je me fais agresser par des trous du cul qui m’insultent à tout bout de champ pour un oui ou un non tout simplement parce que je défends mon point de vue (inutile de vous dire qu’il n’est pas situé rue du Modem, et encore moins à l’UMP qui n’a plus de populaire que le nom, comme dans national socialisme),  que je me fais rentrer dedans de manière aussi violente et grossière que lorsque je me battais contre le FN lors des premiers mouvements anti-fachistes (Nancy – face à la gare, Paul-Elie Lévy, qui dépeint Le Pen en « fils spirituel d’Hitler », se fait traîner en justice par le susnommé – j’ai assisté à certains procès, ça valait le coup ! Maître Leclerc en défenseur, ancien Président de la LDH, très bon ! Et pour le plaisir de vous le rappeler, Le Pen, a perdu son procès, la filiation n’ayant pas été démentie par la justice), et il faudrait que je croie dur comme fer, par l’opération du saint esprit auquel je ne crois pas,  en cette fraternité, alors même que ceux qui m’agressent sont ceux qui annônent en cœur (assez bêtement il faut le dire) dans un zénith peuplé de je ne sais quels jeunes trouducs inexpérimentés  ce même mot, devenu par les actes des uns et des autres vide de sens ? Pour moi, cette fraternité, elle se vit au quotidien ! et se prouve dans les faits… Je ne suis moi-même pas toujours exempt de critiques, compte-tenu du registre qui est le mien…(on ne combat pas toujours avec une rose…). Mais dites moi,  où est la fraternité dans les attaques de Peillon, de Valls (grand libéral socialiste), de Marc Vasseur qui s’abaisse au même niveau que Sarkosy en scandant dans une rime tout aussi pauvre que son titre « Hamon pov con  » (voir ici). Quel que soit votre avis, Royalistes, aussi illégitime soit-il à vos yeux, ce PS disloqué est l’un des rares outils que nous pouvons  mobiliser pour servir notre idéal démocratique commun. Alors, contribuons à le rendre plus fort, plutôt que de continuer de le fragiliser davantage. Je ne pense pas que ce soit Hamon et Aubry qui créent cette fragilité là… Mais ceux qui stratégiquement ont intérêt à dresser les royalistes, les fabiusiens, les strauskhaniens, les filochiens, les hamonistes, et tous ceux et celles qui font la grande tribu que nous sommes (au delà du PS, celle du peuple de gauche) et que nous devons élever au rang de combattant suprême de défense des libertés publiques, comme les députés l’ont fait lors de la séquence de gauche de combat au parlement à l’occasion de la réforme de l’audiovisuel il y a peu, avec les moyens démocratiques à leur disposition, et comme j’espère ils continueront (si une loi scélérate ne les empêche pas d’ici là) de combattre le travail du dimanche, et toutes les autres réformes injustes et à contre-courant que notre tsar Nicolas 1er a promis lors de ses vœux si télévisuels de nous asséner… comme un dernier coup de matraque sur la tête de ceux qui osent encore résister….

La liberté ? L’égalité ? La fraternité ? A nous, tous, ensemble, de la rétablir. Pour un monde plus libre, plus fraternel, et plus équitable.

By gauchedecombat.

PS  merci mes jeunes amis (et même mes ennemis s ‘il avérait, par le plus grand des hasards,  que j’en eusse… mais peu importe, on ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs, qui ne fait rien ne risque pas d’en avoir, les chiens aboient la caravane passe…) et même à ceux (et celles, et vive les trublyonnes ! nous ne seront pas de trop) des Leftblogs de me permettre d’avoir mes humeurs.  Inégales. Mais de gauche.