pour un front de libération des blogs de gauche

écrit, persiste, et signe. Avec ou sans les gants.  A propos des leftblogs. Ceci :

“beaucoup (trop à mon goût) sont d’une mouvance royaliste (au sens Ségoléniste …) et qui occupe un peu trop le terrain de la blogosphère, alors qu’il y a d’autres sensibilités à gauche… ” (in « Lettre au président d’Overblog ).

En effet, un ou deux billets sur une si longue liste (j’ai arrêté de compter sur la barre de défilement des lefblogs après 44… mon âge, non sans avoir remarqué un titre qui concernait, Ô surprise, Filoche, ici ! Quelle révolution !…. sur lequel il me  faudra retourner…) ne suffisent pas à donner un pannel très exact d’une certaine réalité à gauche… Loin s’en faut.

Aussi, constater (Dagrouik épargne moi dans tes commentaires, toi ou l’un de tes semblables, les jeux de mots pourris sur le fait de par exemple d’arrêter de me tâter le con, je peux le faire tout seul ici même, ça ira merci…..) qu’indubitablement un certain nombre de bloggueurs impénitents s’arrogent le droit de se prétendre et de donner une certaine vision de la gauche qui n’est pas la mienne (ceci d’autant plus que certains ne sont pas de gauche…), et plus particulièrement ce gang des spoliés rageurs et de leur sainte Madone récemment devenue gauchiste par l’opération du saint esprit (ou de Mr Madoff ?) qui squattent Cozoop et les sites de référencement… voila qui me déplait grandement.   Quitte à monter sur le ring face à Dagrouik (quand tu veux mon petit gars !) et me prendre une raclée, moi le ptit jeune qui vient mettre son nez (fort long au demeurant…) là où il ne fallait pas, si l’on en juge par les réactions passionnées… voire démesurées du billet cité ci dessus.

J’ai beaucoup réffléchi ces derniers jours afin de ne pas ajouter à la cacophonie ambiante, savamment orchestrée par des agitateurs sans foi ni loi, qui ne sont pas des nôtres, panneau dans lequel a foncé sans disernement Marc Vasseur, pour ne pas le citer…Tant pis pour le consensus mou qu’il s’agirait de respecter sous peine de désunion de la gauche, d’éclatement du PS dont je suis, ou pour ne pas contribuer à donner l’image de nos divisions. Car pourquoi le nier : nous en avons. Les dissimuler ne rendra pas le débat plus lisible. Peu m’importe que quelqun ne soit pas de mon avis. L’important, c’est qu’il soit cohérent et dans ce cas,  c’est un bon adversaire : à ma taille. Franc et honnête. Assez de désintox.

Plus qu’une gauche rassemblée, je crois à une gauche efficace, et surtout (la ligne de démarcation est pour moi à cet endroit exact) à une gauche non-libérale, et non-capitaliste, capable de transformer et d’inventer un monde nouveau, plus juste, plus humain, reprenant les initiatives et les propositions concrètes et bien plus pragmatiques que bien des orientations vues ces derniers temps, des altermondialistes et autres alternatifs de gauche… Autrefois utopistes, aujourdh’ui d’une brûlante actualité, hélas trop méconnue par bien des politiques…. L’économie sociale et solidaire, par exemple, qui en a entendu parler parmi vous ? J’en ai fait mon combat pendant près de vingt ans. Avec beaucoup d’aléas, et pas du tout de fortune, mais pas mal d’infortunes… Et pourtant c’est un secteur qui fonctionne, qui est autour de vous, même si vous ne le savez pas. Encore…

Aussi,  s’il faut passer afin de propager les idées qui sont les miennes (et d’autres…qui agissent, souvent dans l’ombre) par la constitution d’un front de libération des blogs de gauche, à la parole tristement unanime  (j’aime l’humour, la dérision, et les entreprises de déconstruction du processus idéologique en cours chez sarko et consorts, mais cela ne me suffit pas), et sans réelles perspectives politiques   (Ségolène ? Avec ou sans Modem ? Soyons sérieux ! Il ne s’agit pas de la direction d’un service de communication ! Mais de l’avenir de notre pays) , alors j’irai jusqu’au bout de cette idée. Rétablir l’équilibre me semble important et nécessaire. Plus de variété ne saurait nuire.

pour une gauche de combat !