@cestrosi, cette trace de vomi sur le visage de Marianne #WTFFrance

CqoUs02WIAEpG4l

« des plaintes ont été déposées pour poursuivre ceux qui diffusent ces photographies… »

J’attends, serein, Monsieur le Maire de substitution de la ville de Nice… Et j’invite tous ceux qui dans notre pays trouvent insupportable d’obliger une pauvre femme à se déshabiller en public à la diffuser également sans modération. Cette photo est en effet à mon sens le symbole absolu du délire raciste dans lequel est en train de sombrer notre pays, devenu la risée du monde entier, et dont nous sommes de plus en plus nombreux à avoir honte.

Capture2

Assignez-moi en justice, qu’on rigole 5 minutes…. je ne commettrai pas l’erreur de vous insulter, et je ne menacerai pas ces agents qui ne sont que de vulgaires sous-fifres appliquant un arrêté imbécile.  Les vrais coupables de cette infamie qui entache l’honneur de tous les français, même de droite, quelle que soit leur confession ou son absence, comme c’est mon cas,  sont les édiles grotesques de cette ville… Tout comme des autres communes qui ont appliqué ce genre d’ arrêtés pathétiques dont je ne vois franchement pas en quoi ils contribuent d’aucune manière à lutter contre le terrorisme et l’islamisme radical. Bien au contraire, ils ne font que les renforcer et avivent des tensions inter-communautaires dont notre pays n’a nul besoin.   En outre, je vous rappelle, vous qui semblez ignorer la loi, que le fait de montrer des agents de police, surtout municipale,  dans l’exercice de leur fonction n’est pas un délit en soi. Et le fait d’exprimer mon indignation face à une politique d’essence raciste, discriminatoire et attentatoire aux libertés publiques m’est un honneur, dont vous êtes dépourvu, ne vous en déplaise. Rien ne m’ôtera de l’idée que votre arrêté est à géométrie variable, et que le jour n’est pas prêt d’arriver où les tenants d’une autre religion seront inquiétés pour leur tenue vestimentaire. Et je vomis sur cette orientation insupportable de notre pays devenue la proie consentante de l’extrême droite la plus névrosée, avec la complicité de ce gouvernement si peu gauchiste, déjà acquis à vos thèses répugnantes. Puisse notre pays en ces forces vives se ressaisir rapidement face au retour de cette peste brune dont vous êtes l’un des porteurs. La chasse aux musulmans mêmes les plus inoffensifs à laquelle nous sommes en train d’assister grâce à des gens comme vous nous est un déshonneur durable, qu’il s’agit dorénavant d’éradiquer.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Besnier, exemple type du libéralisme carnassier #Lactalis

source
source

L’actuel combat des producteurs laitiers en conflit avec le consortium Lactalis m’apparait particulièrement bien illustrer la rapacité et le court-termisme d’un système libéral à bout de souffle, injuste et destructeur. Lactalis paie 256 euros les 1 000 litres de lait payés à ses producteurs, quand celui-ci est revendu au consommateur final, pour le moins cher, en moyenne à 70 centimes, soit 700 euros. Je vous laisse imaginer qui se gave au passage, dans cette marge ahurissante… C’est d’autant plus flagrant que certaines petites entreprises arrivent à payer le lait plus cher que les grands groupes (voir ici). Cfqd. Et encore, on ne parle pas là des produits transformés… dans lequel le groupe Lactalis est bien présent sous les marques Bridel, Président, la Laitière, Lactel, Salakis, etc….  Gagnant à tous les étages, donc. Le cynisme libéral dans toute sa splendeur. Ce qui est dramatique, dans l’histoire, c’est que ceux-là même dont la force de travail (voir ici un témoignage très concret) est à l’origine de la chaîne de profit voient leur produit payé 30% moins cher que le coût de production réel. Qui  d’autre accepterait de travailler pour perdre de l’argent ?  Pourtant, il y a des gens qui, sans rire, défendent ce modèle totalement aberrant. Normal, ils en sont les premiers bénéficiaires, à l’image d’Emmanuel Besnier,PDG de Lactalis, treizième fortune de France, et que Libération qualifie d’  »Emir blanc » :

Dans un communiqué publié le 18 août, le groupe laitier Lactalis a dénoncé un « discours irresponsable » et critique un « syndicalisme agricole » qui « refuse la réalité du marché et s’en prend à une entreprise en particulier ». Pour l’entreprise, cette crise est « avant tout une crise de surproduction ».  (source)

Et l’on s’étonne que face à des individus aussi cyniques, environ 400 agriculteurs bloquent l’accès à l’usine de Lactalis à Laval (Mayenne) ? Ce serait eux les violents, ceux qui refusent la réalité, comme à l’accoutumée ? A force de soutenir tant de combats sociaux, on ne connait que trop ce discours, qui n’est le fait que de quelques dominants qui tirent si visiblement bien leur épingle du jeu, quand la plupart des victimes en souffre. Cela doit cesser, et des têtes doivent tomber. Ce ne sont plus de simples jacqueries qu’il nous faut, mais la mise à bas de ces profiteurs sans scrupules. On a les noms, et les adresses. Agissons. Le moment est venu. Assez des paroles, des grèves qui ne servent à rien : des actes. La peur doit changer de camp. Et quand on voit la pathétique impuissance de ceux qui nous gouvernent, si mal, on ne peut plus compter sur eux. Prenons notre destin en main, et allons chercher l’argent là où il est. Question de survie.

Enregistrer

Sarkostein, le retour 2

source
source

On connait le positionnement extrêmement droitier de l’ancien président affairiste aux nombreuses casseroles judiciaires qui a tant abîmé la France. Ses valeurs, ses idées,  son comportement, son vocabulaire, son goût pour le luxe tape à l’œil (le « président bling-bling« ), tout en lui a fortement contribué à affaiblir considérablement à la fois l’image politique et la fonction présidentielle dans notre pays. Même dans son « propre » camp, il a réussi le tour de force de se faire détester, tant il a utilisé le parti pour ses seuls intérêts personnels médiocres, au profit de sa seule ambition démesurée. Il vient donc d’annoncer sa candidature, de manière excessivement médiatisée… La bonne affaire. Un non-événement et un secret de polichinelle dans lequel ne résidait plus la moindre once de suspense. La seule chose à souligner dans l’histoire, c’est le culot de ce sale type, dont tout le monde se souvient par exemple qu’il avait promis qu’il abandonnerait la politique s’il était battu en 2012. On eut aimé qu’il tienne au moins cette promesse là. Mais la suite de l’histoire est en train de révéler qu’il s’agissait d’une promesse d’ivrogne qui n’engage donc que ceux qui y ont cru… Pour ma part, comme pour beaucoup de gens autour de moi, même pas forcément du même bord politique, voire carrément dépolitisés, le retour de Sarkozy serait le pire qui puisse arriver à notre pays, au même titre que l’accès du FN au pouvoir. Normal, ils ont de plus en plus les mêmes thèses au point que rien ne les différencie. Un grand nombre de français sont écœurés par ce méprisable opportuniste qui a fait la preuve suffisante de son incompétence.  Vu la médiocrité des hauteurs de vue du personnage qui n’est plus à décrire, nous méritons franchement mieux. Qu’il retourne donc dans les poubelles de l’histoire, qu’il n’aurait jamais dû quitter.

Enregistrer

#Frangypane2017 : beaucoup de vent pour rien chez le roi de la galette

On se souvient tous de ses rodomontades à l’occasion de l’affaire Arcelor-Mittal,  puis de la manière dont, honteux et confus, il avait du battre en retraite, la queue entre les jambes. Mais puisque son aficionados blogueur en chef ne semble pas avoir compris à quel point son gourou est un guignol, lui qui a tant fait la preuve que son brassage d’air n’avait servi à rien malgré son passage aux affaires, creusons jusqu’à plus soif le lisier de sa vacuité.

Capture

je suis allé voir ici le contenu de son discours à Frangy. Sur la forme, entre parenthèses, je me demande bien pourquoi il se sent obligé de publier son texte en majuscules. ça fait paon qui fait la roue, comme tout ce qu’il fait. Passons. L’essentiel est ailleurs : dans le double discours habituel de ce gugusse. Exemple :

Est-ce un projet socialiste ? Oui, pour une grande part, par filiation, de par ce que je suis et d’où je viens.

Mais pas seulement. C’est aussi un projet qui affirme la conviction écologique en ce qu’il affronte la conscience des dangers planétaires.

C’est pas de bol pour les faux derches de son espèce, mais Internet est une mémoire. En matière de défense de l’environnement, il semblerait qu’on puisse mieux faire que celui qui a tenté de promouvoir l’extraction des gaz de schiste, dont on connait la dangerosité. Il a donc montré en cela son inféodation à des intérêts financiers de nature lobbyiste qui n’ont cure des préoccupations environnementales. Il conviendrait donc d’arrêter les conneries. Poursuivons. Plus loin, il tente de mordre sur son aile droite en se revendiquant, en plus du socialisme qui reste encore à prouver par son action inexistante en la matière, du gaullisme social. Ben tiens… ça ne mange pas de pain. Voudrait-il rejoindre le camp Juppé qu’il ne ferait pas mieux. Plus inquiétant encore, les valeurs nationalistes et patriotiques sont par lui exacerbées, ce qui me crispe au plus haut point. Quant aux propositions qu’il prétend mettre en œuvre, tout n’est que généralités. Le terrorisme ? Réponse : l’unité nationale et le renforcement de la sécurité. L’Europe ? La refonder par un « nouveau traité de Rome » (seuls ? Sourires désabusés…). Le dérèglement climatique ? Une taxe carbone mondialisée. La lutte contre la mondialisation, dada de la figure équestre ? Le « rapprochement les lieux de production industrielle et agricole des lieux de consommation. C’est sa contribution au Made in France.  » On soupire devant tant de platitudes…  Le discrédit du système politique ? Une nouvelle république. Rien que des solutions d’une banalité affligeante, que ses actions au gouvernement ont d’ailleurs déjà pour certaines contredites. De belles paroles, d’une parfaite inanité sonore. Et pour couronner le tout, une conclusion dans laquelle il tente maladroitement de transformer son passage dans le privé comme une chance pour notre pays. Sauf que. Regardez, là, plus près, en bas, à gauche : « y a comme un défaut … » : la France ne se gère pas comme une startup. Le roi est nu. Et n’est pas un roi, sauf d’une mauvaise pantomime : un guignol, vous dis-je. Et l’avenir le démontrera. Oui, encore😉

#Présidentielle2017 : la soupe est bonne… #oupas

source
source

Depuis ma mise au vert dans les Côtes de Meuse, particulièrement bénéfique pour la décontraction de mes neurones soumis à des cadences infernales pour cause d’actualités quotidiennes soutenues, les candidatures à la candidature suprême s’égrainent de manière monotone. Les plus récentes, celles de Hamon, Duflot, Montebourg, viennent s’ajouter à celle, encore floue, de l’actuel Président. La liste était pourtant déjà bien longue, rien qu’ aux primaires du seul PS : Marie-Noëlle Lienemann, Jean-Luc Benhamias, François de Rugy… sans compter Filoche qui se déclare candidat «  de toute la gauche » (rires). Ne manquent plus que les fantoches Macron  et pourquoi pas le spartiate Valls ou la gangrène DSK tant qu’on y est ? Je ne sais pas pourquoi (suis-je le seul?), mais j’ai vraiment du mal à considérer aucune de ces candidatures comme réelle et sérieuse. Peuvent-ils encore convaincre quelqu’un, hormis leurs proches ? Pathétique et introuvable démocratie… Devant tant d’inanité politique, la place semble libre pour un homme ou une femme forts, candidats providentiels d’un passé qu’on pensait révolu … Notre société mérite pourtant mieux, un autre modèle plus conforme aux attentes populaires, et plus respectueux de l’esprit démocratique. Mais comme d’habitude, nos « élites » (sic) politiques sont en retard d’une innovation, à laquelle la majorité me semble pourtant acquise. En tous cas bien davantage  qu’à ses candidatures étriquées qui ne provoquent globalement, au mieux, qu’un silence gêné ou une indifférence – à peine – polie.

Enregistrer

… et c’est tellement vrai ! #CGT #LoiTravail

CaptureAssez de cette hypocrisie fauxcialiste sirupeuse qui ne trompe plus que les gogos. La vie entière de Georges Séguy est un plaidoyer à lui seul contre les mesures de ce gouvernement si peu socialiste. Il suffit d’aller lire ceci, point barre. Surtout quand on sait qu’il a dirigé la CGT pendant les événements de 68,  en regard desquels la gestion gouvernementale autoritaire, répressive et liberticide, contre la mobilisation populaire sur la loi travail est une négation totale. Sans parler de cette insupportable criminalisation de l’action syndicale dont ce gouvernement se fait constamment le maître d’œuvre, comme on a pu le constater encore récemment avec le cas des syndicalistes d’Air France. Marre de cet enfumage permanent. Ras le bol de ces faux derches. Ils osent tout.

Cp9-LCEWAAAU7yF.jpg large
source                       

Enregistrer

la France est devenue une honte internationale

Si nos politiques (rarement tombés si bas) et tous ceux qui se prêtent en ce moment à cette polémique grotesque qui fait d’actes ultra-minoritaires un sujet de débat national, et qui mettent ( les inconscients) de l’huile sur le feu des tensions inter-communautaires, se rendaient compte à quel point nous sommes devenus la risée du monde…

Capture

Et s’il n’y avait que dans le New York Times… je vous fais grâce des autres journaux (BBC, Huffington Post, etc.) où nous sommes brocardés. Une honte internationale. Venant de gens qui prétendent exalter les pseudo-valeurs du patriotisme. Fin de la blague. Des crétins absolus.