A partir de maintenant, les climato-sceptiques sont bons pour la fosse

A partir de maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas. Le climato-scepticisme portant sur la remise en cause du réchauffement de la planète devient un crétinisme indiscutable, grâce à cette infographie réalisée par le laboratoire d’Ed Hawkins, scientifique anglais spécialiste du climat, représentant la carte des changements de température mondiaux de 1850 à 2016 :

ed-hawkins-global-temps

Et pendant ce temps là..

Capture
source et suite...

Malheureusement, tant que nous n’aurons pas changé de modèle économique, politique et social, basé sur un libéralisme prédateur pour qui seul le profit à court terme est le mètre-étalon, je crains que les choses n’évoluent guère de façon positive… La tâche est tellement immense pour stopper ce processus ! Quelqu’un(e) pour me détromper ? j’en serai ravi….

 

#Macron DEMISSION ! (merdre, c’est déjà fait, et c’est tant mieux)

Capture

En apprenant ceci, ma foi fort prévisible venant d’un tel arriviste aux dents longues à rayer les parquets, qui n’a jamais fait mystère de ses ambitions personnelles et qui de plus s’en est donné les moyens, je me suis demandé comment ne pas faire du Filoche : caricatural, médiocre, convenu, grossier, attendu. Car il n’est pas vrai à mon sens que Macron soit un intrus dans ce gouvernement. Il correspond tout à fait à la ligne si peu sociale et si désespérément libérale de Hollande et de Valls. Non, franchement, il ne dénote absolument pas. Je suis donc allé voir twitter sous le hahstag dédié, histoire de me faire une idée du sentiment des français des internautes et de leurs réactions. Je suis tombé en premier lieu sur un article des échos étincelant de platitudes et particulièrement ferme dans sa vacuité (voir illustration), sur des supputations nombreuses et variées sur le nom de son remplaçant (« un type de Goldmann Sachs ? » ou Gattaz himself ?), sur le billet d’un estimé confrère, et sur les états d’âme des dépités de gauche pour qui cet abandon de poste ressemble beaucoup à « une désertion ». Sans parler de l’inévitable marronnier de la désintégration de la gauche…  alors qu’il n’en est pas. Il est vrai que ça sent vraiment le départ sur le coup de gong, ou sur le fil du rasoir (il y pensait donc… Quelle surprise !;). Plus tard, c ‘était trop tard… Mais je n’ai hélas vu personne, du moins pour l’instant, évoquer son bilan catastrophique pour les droits des salariés, par delà ses célèbres macroneries, qui marqueront peut-être sa seule postérité à l’instar du mot de Cambronne…  Les français auraient-ils la mémoire courte ? Moi pas. Les archives de ce blog à son endroit  sont là pour me rafraîchir la mémoire, le cas échéant. Il a tellement participé du détricotage du Code du travail que c’en est une honte absolue, surtout venant d’un gouvernement qui se dit socialiste. Et je n’ai aucune illusion quant à qui le remplacera : un serviteur des banques et des grandes entreprises, comme toute la ligne politique de Hollande l’a hélas tristement démontré jusqu’à présent. Vivement la gauche.

post-scriptum : on apprend que c’est Sapin qui le remplacera... c’est ce qui s’appelle du changement dans la continuité…. « Plus ça change, plus c’est la même chose »….

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

#medef : le gars Taz se ridiculise (encore)

CisBccRpks8f1rFZoPR5pATGmRQ

Alors qu’il n’a pas été foutu de respecter sa dernière promesse (si, si, inutile de nier, on a la preuve ! :

images

… Gattaz vient de récidiver en ne promettant plus la création d’un seul mais de deux millions d’emplois !

source
source

La prochaine fois, c’est 5 ? Ce type est grotesque. je doute fortement que même de son point de vue ultra-libéral, cette surenchère suffise à calmer les tensions qui s’opèrent dans son petit  syndicat non représentatif de grands patrons ultra-friqués…

Enregistrer

Après ces propos ignobles, #chevenement doit s’expliquer

Bembelly ne croyait pas si bien dire (ou plutôt écrire, ne prêtons pas le flanc aux trolls;) en se demandant si SOS racisme ne pointait pas aux abonnés absents… En ce moment, ils auraient pourtant bien du pain sur la planche, en effet, vu l’ambiance insupportable, entre la polémique sur le burkini et le refus d’un restaurateur du Tremblay de servir des femmes musulmanes (voir ici la vidéo). Mais force est de constater qu’ils ne se mouillent guère quand ce sont leurs amis du gouvernement qui sont incriminés… Surtout depuis qu’ils se sont fourvoyés dans l’affaire du Parc Léo Lagrange à Reims, qui a fini de les ridiculiser. Pas étonnant donc qu’ils se fassent tout petits… J’aurais pourtant bien aimé avoir un interlocuteur crédible pour porter à leur oreille attentive une anecdote qui m’a profondément révulsé, surtout quand on sait d’où elle vient. L’homme devrait être pourtant irréprochable à la place qui est la sienne depuis peu. Le fait m’avait échappé ce matin, alors qu’il portait sur le même thème,  car j’avais écrit mon billet avant que l’auguste représentant de la Fondation pour l’Islam de France ne passe à la radio. C’est Madjid Messaoudene sur twitter qui nous a alertés de la vilenie.

Capture

Il faut dire qu’il peut se sentir directement concerné puisqu’il est élu (FDG) de St Denis. J’ai tout d’abord trouvé cela tellement gros que je n’y ai pas cru, et que m’a pris le besoin d’aller vérifier. Cela se passe ici, à 11:00 environ > https://www.franceinter.fr/emissions/interactiv/interactiv-29-aout-2016 … Déroulé :

Capture

Ignoble. (on passera l’épisode de la moue de mépris du Monsieur sur un homme « abondamment barbu », cela étant manifestement devenu un crime, symbole indiscutable de terrorisme…). Reprendre les thèses de l’extrême droite alors qu’on occupe une telle fonction est proprement hallucinant. Seuls les habitants de notre hexagone d’origine plus ou moins proche ou éloignée d’Afrique du Nord seraient-ils d’abord et eux-seuls indéfiniment considérés selon leur origine et leur religion supposée, plutôt que comme des êtres humains dignes de respect, contrairement aux Chevènement, Valls et Sarkozy, ces deux derniers pourtant d’origine étrangère sans que cela ne semble poser problème ? Je suis moi-même habitant d’une ville aux nombreuses nationalités, et je ne laisserai à personne le droit de dire que c’est la pire situation qui soit, et que je me sentirais éventuellement envahi, puisque c’est faux. Cette France là, celle du Grand Remplacement, pue. Il est temps que tout ça cesse. Et Majid a raison : que Chevènement s’explique sur ces propos intolérables qui me font penser en écho à ceux tout aussi insupportables d’un certain Valls qui regrettait que dans un certain quartier, il n’y ait pas assez de blancs, de white et de blancos… Celui-ci ayant nommé celui-là,  on ne s’étonnera donc guère de la continuité dans la pensée immonde.

Enregistrer

Islam de France : réponse du berger à la bergère

Capture
source

A l’heure où ce gouvernement tente d’installer une instance aussi peu consensuelle que la Fondation pour l’Islam de France, avec à sa tête une personnalité politique si peu représentative, que j’ai moi-même récusée pour des raisons indiquées ici, il m’apparaîtrait assez amusant que les institutions représentatives de cette religion refusent de considérer Monsieur Chevènement comme un  interlocuteur crédible. Ce ne serait que justice, compréhensible retour de boomerang. Faut quand même pas pousser… On peut en effet rêver plus impartial et bienveillant, et moins… réac.

narcissisme gauchiste : le grand rassemblement autour de soi-même

A l’heure où se sont tenues ce week-end un certain nombre d’universités d’été parmi la gauche plurielle, résumons la situation.  A Angers, Pierre Laurent veut rassembler la gauche, mais  bien sûr autour du PCF, c’est à dire de lui-même. Filoche, invité à ce même événement, tapant sur Hollande, ne songe pas un seul instant à quitter le PS, et appelle pourtant au même rassemblement… Autour de lui ? Hamon, à St Denis, veut lui aussi rassembler la gauche. Se tenaient également les universités d’été d’EELV à Lorient, et le « pique nique de la France insoumise » à Toulouse, autour de Mélenchon. Auraient-on interrogés leurs leaders qu’ils n’auraient pas dédaigné appeler au même rassemblement de la gauche… Et donc, comme un ami qui se reconnaitra, désarçonné par une telle situation inédite, et un peu égaré dans ce paysage politique satellisé, malgré sa grande gauchitude aussi intacte que la mienne, je me demande : si chaque personnalité politique de gauche appelle au rassemblement, mais uniquement autour de son nom en refusant de lâcher le moindre pouce de terrain, comment la situation pourrait-elle s’améliorer avant 2017 ? je pose la question…